Jedusor RPG


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Présentation de Dementia Angelica Gotthelf

Aller en bas 
AuteurMessage
Dementia Gotthelf
Elève Serpentard 4ème année
Elève Serpentard 4ème année
avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 23/10/2011
Age : 91
Localisation : avec sa jumelle, ou par contre... c'est une bonne question...

Feuille de personnage
Relations:
Statut du Sang: pur
Année d'étude: 4

MessageSujet: Présentation de Dementia Angelica Gotthelf   Mar 25 Oct - 15:37

I-Formalités

Nom : Gotthelf
Prénom(s) : Dementia Angelica
Surnom(s) : Poupée blonde, Démone, peste vampirique.
Âge : 14 ans
Nationalité : mère d’origine anglaise, père Allemands
Camps : (Jedusor, les résistants, neutre...) souhaite unifier les clans (avec Harmonia), et avoir des sous-fifres…
Métier souhaité (uniquement pour les adultes)/


II-Creusons un peu…

Description physique (5 lignes minimum) :

Dementia mesurait 1m 50 la dernière fois que quelqu’un s’est approché d’elle avec un mètre. Depuis, rien à bougé. Elle était très fine et plutôt chétive, néanmoins, sa poitrine reste imposante face à son physique de gamine de douze ans. Sa chevelure, d’un blond tendre, très clair, était ondulée et atteignait ses chevilles avec grâce. Ses yeux, pareil à deux orbes turquoise, brillant d’innocence, était légèrement en amende et souvent à demi-clos. La peau pale comme le lait, des ongles toujours impeccables, voilà la première impression qu’elle pouvait donner.

Sa particularité physique, pouvait en surprendre plus d’un. Premièrement, jamais au grand jamais elle ne quittait son miroir tant que ses gros rubans verts et argent n’avaient pas noués ses longs cheveux en tresse ou en couettes. Ensuite, malgré le strict uniforme de Poudlard, elle portait des chaussures assez étranges, ayant la forme de ballerine de cuir surélevée à laquelle deux rubans noirs sont rattachés. Ses poignets et sa nuque portaient, toujours et continuellement, même la nuit, des rubans de dentelles noire et violette.
Enfin, lorsque l’uniforme n’est pas obligatoire, soit durant les week end, Dementia porte des robes ressemblant étrangement à celles des poupées (les Gothic hard lolita), très larges et pleines de rubans, dentelles et froufrou en tout genre. Une vraie princesse… des ténèbres !

Description morale (5 lignes minimum) :

Angelica était la cadette. D’un naturel calme et réservé, curieuse de nature, elle pouvait paraitre invisible aux cotés de sa sœur. Elle savait parler politique et maintien en toute circonstance et semblait être parfaite à la noblesse. Elle jouait de sa candeur sur les autres pour obtenir le moindre de ses désirs. Néanmoins, en elle se cache une profonde envie de puissance, qu’elle possède déjà, hélas (pour les autres) totalement incontrôlée. Demi possède une imagination un peu, trop, débordante en ce qui concerne les sorts de sa création, et pourrait, si l’envie lui en prenait, en crée un pour chaque tache de ses journées.

Celui qui m’énerve, peut être sur que lorsque je gouvernerai le monde, il sera le premier sur la liste des condamnés à la torture éternelle, Mouahaha !

Cependant, malgré le fait qu’elle soit une sang-pur, en aucun cas elle ne méprise les « moldus » ou « sang-de-bourbe ». Le fait étant que les Gotthelf possède l’une des plus grandes bibliothèques sorcière de toute l’Europe, la jeune fille savait bien plus de chose sur les ascendances magiques que la plupart des sangs-purs des générations précédent la sienne. Allier à cela le fait qu’elle ne pouvait s’empêcher de rabaisser le niveau culturel des enfants pourri gâtés tels que les Malfoy ou les Black. Ainsi, Dementia ne renier pas seulement les moldus, mais bien tous ceux qui étaient incapables de répondre sans fautes aux questions de cultures qu’elle pouvait poser à ceux-ci.

Histoire (7 lignes minimum) :

La famille Gotthelf était l’une des plus anciennes familles de sang pur d’Europe, si ce n’est la plus ancienne même. A chaque génération, un garçon venait au monde, il en allait ainsi depuis des siècles d’existence. Jusqu’au trente-et-un Octobre 1926, lorsque deux filles naquirent dans le grand manoir ancestrale. Dementia fut la seconde née, sa sœur étant venue au monde six heures, six minutes et six secondes avant elle.

Leur père, le seigneur Huther, déclara que leur mère fut morte en couche. Et rapidement, il arriva les nourrices anglaise, certaines elfiques, d’autres haute elfe et quelques-unes, sang-mêlé. Il fut conclut que la sorcière Elisabeth Peverell s’occuperait des deux bambins. Aucun des membres de la grande famille ne repéra la ressemblance qu’il y avait entre la nourrice et les deux filles, ce fut tant mieux d’ailleurs.

Durant les six premières années de leurs vies, les deux petites baignèrent dans un environnement magique et ancien. Tandis qu’Harmonia se passionnait des créatures les plus dangereuses qui soit, comme les griffons, les cerbères, les dragons et bien d’autres encore, Dementia se livrait aux découverts littéraires sorcières et moldu datant des millénaires précédents.
Et, bien que toutes ces connaissances puissent être très utiles, leur magie sommeillait encore, si bien, que lors de leur septième anniversaire, elles furent considérer comme cracmol par leur grande tante.

Leur premier acte de magie survint le 9 Décembre 1934.
Toutes deux faisaient leurs achats de Noël en compagnie de leur père sur le chemin de traverse. Le ciel pleurait des flocons blancs. Bien emmitouflé dans leur cape d’hiver noire et blanche. Le seigneur Huther les quitta le temps de passer à la banque, cependant, ce fut assez longtemps pour que leurs ennuis ne commence.

-Tu entends ? Ce son, il provient de là bas… on dirait des…
Sans crier gare, la petite fille brune partit en courant à travers la foule en délire. Sa cadette eut beaucoup de mal à la rejoindre, finalement, elle parvint à rentré dans l’animalerie. La plus grande s’extasiait devant une cage maintenue close par un sortilège.

J’ai toujours trouvé que ma sœur était excentrique, mais là, ça dépasse mon entendement. Remarque, c’est mieux je pense, elle est toujours la plus joyeuse de nous deux, à faire des gaffes, et moi, et bien, je reste impassible à coté d’elle…

-qu’est-ce que c’est, Demi, c’est tellement mignon…

-Ce sont des Fennec, des renards du désert, Harmonie, ils peuvent prendre la forme d’humain et se faire passer pour des enfants afin de voler l’énergie vitale de leur compagnon…

-Cool… dis, tu penses qu’ils pourraient bien s’entendre avec Tara ? demanda la petite brune à l’adresse de sa jumelle alors que l’animal bondissait à sa rencontre, la queue enflammée comme une torche.

Tara était le Magyar a pointe d’Harmonia, il n’avait que six mois et mesurait déjà deux mètre de long sur un de large. Ah, oui, ma sœur se passionne pour les créatures dangereuses, elle possède déjà plusieurs spécimens rare, moi, je préfère les livres… c’est plus calme je trouve…

-euh… je ne pense pas que Tara l’apprécie beaucoup, hormis en brochette…

La petite fille bouda, et toutes deux retournèrent prêt de la banque, attendant patiemment le retour de leur père, ne sachant pas, que lorsqu’elle retournerait au manoir, une révélation des plus horrible allait leur tomber dessus.
En rentrant, les deux petites ne pouvaient se douter que leur vie allait être bouleversée. La grande porte s’ouvrit en grands fracas sur le corps décharnée de leur nourrice. Aussitôt qu’elle s’écroula sur la dalle de marbre, Dementia se précipita à ses cotés, soulevant avec précaution la tête ensanglantée de sa protectrice.

Pourquoi est-ce que Tante Lorraine à battue notre nourrice, elle n’a rien fait de mal, je ne comprends pas… pourquoi le sang est-il si important pour eux ?sa fait si mal de la voir comme ça…

- et que je ne vous revois plus ici, vermine ! hurlait la tante Lorraine, sa baguette rougissant encore des sorts qu’elle avait jetés sur la sang-mêlé

-Mais, ma tante, que vous arrive t il ? murmura Harmonia, toute larmoyante.

-Oh, vous… progéniture ingrate et malsaine, vous êtes la honte de cette famille, vous méritez tout autant de souffrir qu’elle !

Et sur ces paroles peu appréciables, elle jeta un sortilège doré, signe de l’impardonnable Doloris sur les deux petites. Maloria s’interposa et prit le sort de plein fouet. Elle hurla de douleur, comme ses des milliers d’aiguilles chauffée à blanc martelés son corps.

-quand je pense que vous avez salis notre famille de ce sang ! Votre mère était une trainée, et vous êtes des taches qu’il me faut effacer !

Peu à peu, la douleur fit place à la rage. Malgré la douleur qui la tiraillait, elle se releva, fière.

- êtes-vous en train de nous dire... que… une nouvelle rasade de douleur la parcourut, mais elle ne cilla pas. Notre mère, était avec nous… tout ce temps ?, et vous, père, pourquoi ne faites vous rien ?

-c’était dans l’ordre des choses, j’ai déjà accepté que cette trainée soit votre nourrice, je n’allais pas en plus vous le dire… siffla froidement l’homme.

Dementia eut une pensée des plus triste en observant le corps meurtrit de sa nourrice qui s’avérait aussi être leur mère. Une larme roula sur sa joue, la petite fut entourée d’une aura verte comme l’émeraude, ses cheveux lévitèrent sans le moindre vent. Les plaies de l’adulte commencèrent à cicatriser, lentement mais surement.

-que fais-tu ? Je t’interdis de soigner cette erreur de la nature ! grogna l’homme, tous les membres de la demeure était désormais dans la cour centrale, observant la scène. Le seigneur Huther jeta à son tour des sorts noirs sur la petite fille, mais un bouclier bleu les fit ricocher un à un.
Là, devant les deux adultes, se tenait fièrement la petite Harmonia, une aura rouge l’englobant toute entière.

-ne touchez pas… A MA FAMILLE !!! Et le ciel se couvrit, le vent se leva, et les sorciers furent éjecté de la propriété par la petite brune en furie.

Je serais marquée à vie de tout cela, jamais je n’attaquerai les sangs dis impurs, il n’y a pas de différence, nous sommes tous pareil !

Depuis cet incident, le père et la tante furent porté disparus, néanmoins, la Nourrice fut nommée chef du clan, et les deux petites étaient des sorcières. Obéissant toujours à cette promesse qu’elle s’étaient faites.
« Nous leur montreront… ce que nous sommes… et plus jamais ils ne pourront nous manquer de respect… »
« Oui… car nous sommes les sœurs des ténèbres… »
« Pour toujours…unie… »

-je te protégerai… quitte à y passer ma vie, mais je te défendrai jusqu’au bout, Dementia… l’ainée déposa un léger baiser sur la chevelure de sa cadette endormie.

Lorsque à onze, elles quittèrent le Gotthelf’s Manor, Les deux petites se jurèrent de ne jamais s’oublier et de tout faire pour rendre l’autre fière d’elle. Elles furent séparés à la répartition, cependant, cela n’altéra pas leur relation fusionnelle. Tout se passait très bien, jusqu’au jour, ou, lors de sa troisième année, Dementia fut blessée lors d’une dispute entre les serpentards mené par Tom Jedusor et les résistants. Ce fut simplement l’élément déclencheur, car sa sœur ainée, Harmonia, jura de mettre fin aux deux clans par tous les moyens possible pour avoir osé blesser sa cadette.
Un nouveau serment fut mis en place peu avant le début de leur quatrième année, unifier les deux clans qui opposaient leurs maison, pour que deux, elles ne fassent à nouveau plus qu’une…
Je suis toi, tu es moi, et nous serons toujours ensemble… let’s part together, forever…

III-Le manipulateur…

Prénom/pseudo : Angelica/Dementia Gotthelf
Âge (OBLIGATOIRE) : 16 ans
Sexe : fille
Comment as-tu découvert le forum ? Je cherchais un forum RP capable de m’intéresser…
Codes du règlement : « balustrade » « 2 2 » « Pull-Over »

_______Draco Dormiens Nunquam Titillandus_______
Aussi exquise et sucrée qu'une sucrerie je suis,
Aussi vile et rusé qu'une vipère je peux être
ne vous frottés pas à mes voiles
ou en écailles ils se changeront...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry de Grosmont
Professeur de Savoir Vivre Magique
Professeur de Savoir Vivre Magique
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 20
Localisation : Dans mon bureau en train de boire une tasse de thé

Feuille de personnage
Relations:
Statut du Sang: pur
Année d'étude:

MessageSujet: Re: Présentation de Dementia Angelica Gotthelf   Mar 25 Oct - 15:55

Et bien c'est parfait ! Quelques erreurs d’inattention mais très peu nombreuses.... Ton texte se lit facilement, il y a une véritable fluidité dans ton texte ! Validé !

Le choipeaux passera sous peu t'attribuer une maison ^^

Bien à toi,
Mr. De Grosmont Henry.

_______Draco Dormiens Nunquam Titillandus_______
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mythologieentrainons-nous.wifeo.com
Choixpeau Magique
Vieux chapeau élimé
Vieux chapeau élimé
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 22/10/2011
Localisation : Sur ta tête

Feuille de personnage
Relations:
Statut du Sang:
Année d'étude:

MessageSujet: Re: Présentation de Dementia Angelica Gotthelf   Mar 25 Oct - 16:27

Je vois en toi une forte ambition,
Et voici à la ce qui est à la clé,
Le nom de ta maison,
Déjà décidé :


Tu seras à Serpentard !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation de Dementia Angelica Gotthelf   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation de Dementia Angelica Gotthelf
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Chateau] La quête d'une énigme peut parfois s'avérée plus dangereuse que son secret en lui même [PV: Aleksandr Ezequiel & Angelica Gotthelf]
» [Manoir Gotthelf] Majordome ? Un métier polyvalent [PV: Angelica Gotthelf & Andrew Luxuria]
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jedusor RPG :: Vos premiers pas :: Présentation :: Fiches Validées-
Sauter vers: